Hommage à Alain Kervella

alain-kervella-1.jpg

Né en 1934, Alain crée en 1969 la section Aïkido du Judoclub de Périgueux avec son ami Jacques Noury. Il est aussi le premier périgourdin à obtenir le grade de 1er DAN AIKIDO en 1973, avec la nouvelle organisation de la discipline sous la Direction Technique Nationale de Maître Nobuyoshi TAMURA.
Il obtient ensuite son brevet d'Etat 2ème degré pour l’enseignement de l’AIKIDO, et assure la présidence du Judo Club de PÉRIGUEUX de 1966 à 1992. À partir de 1992, il se dédie à la direction technique du club, et se voit décerner le 5ème Dan en 2009.
Nous déplorons son décès le 13 octobre à 86 ans. Il restera dans nos cœurs pour sa générosité et sa bienveillance. Nous saluons aussi son engagement pour le développement du club de Périgueux, et plus généralement au service du rayonnement de l’Aïkido.

Hommage de Claude Soula, président du Judoclub de Périgueux :

 

Vous avez été Président du Judo-Club de Périgueux de 1966 à 1992 soit durant 26 ans me laissant la responsabilité de vous succéder. D'abord judoka, après la ceinture marron vous choisissez l'aïkido créant la section avec Jacques NOURY en avril 1969.

 

Vous serez le premier périgourdin a obtenir le grade de 1er dan Aïkido le 15 décembre 1973, diplôme remis par Maître TAMURA lors du stage Aïkido de mars 1974.

Alain-et-Jacques.png

Vous serez élu Président de la Ligue d'Aquitaine des cercles culturels d'Aïkido de 1972 à 1977 puis président du comité départemental Aïkido de la Dordogne de mai 1981 à septembre 1982.

Le 5 septembre 2009, Irène LECOQ, alors présidente de la Ligue, vous remet au Toulon, votre diplôme de 5ème dan. Vous devenez ainsi le plus haut gradé du Judo-Club de Périgueux.


Durant soixante années de présence au Judo-Club chacun a pu apprécier votre attitude sereine, votre compétence technique et pédagogique, votre implication passionnée dans le développement de l'Aïkido.


Une page d'histoire se tourne aujourd'hui au Judo-Club, avec votre disparition soudaine qui nous attriste infiniment, mais vous allez rester dans notre mémoire comme un acteur et serviteur majeur de notre association.

A Françoise, aux enfants et petits-enfants, à toute la famille nous adressons nos condoléances.

Adieu Alain

Alain-et-Dubian.jpg

Extrait d'un rapport moral écrit par Alain en 2010 :

 

…à mon avis, la vitalité et la bonne santé d’une section doivent s’apprécier à la lumière d’autres critères plus subjectifs, et, de ce point de vue, l’évolution des mentalités et du comportement des pratiquants, chez nous, depuis un an, me parait aller dans le bon sens.
Parmi les signes encourageants je note, par exemple :

  • L’assiduité et la fidélité aux cours d’une bonne proportion de nos pratiquants, notamment parmi les plus anciens,

  • La bonne humeur et le bon état d’esprit qui règnent dans le Dojo,

  • Les rapports amicaux que l’on voit se tisser sur et autour du tapis,

  • L’homogénéité et la solidarité du Groupe,

  • Le sérieux mis dans le travail et dans la préparation des passages de grades (les résultats sont là pour en témoigner),

  • Le désir sincère de progresser qui anime la plupart de nos pratiquants…

remise-5eme-dan-alain-kerve.jpg

Intervention de Claude Soula lors de la remise du 5ème Dan à Alain en 2009 :

 

Cher ALAIN

Permettez moi d'abord en mon nom personnel et en celui de tous les adhérents de
l'Association dont vous avez été si longtemps le Président de vous exprimer notre admiration et vous féliciter de l'honneur qui vous est fait aujourd'hui.  

Vous voilà donc élevé au grade de GODAN puisque 5 se dit GO en japonais, premier échelon des grades supérieurs. Il vous confère le titre de RENSHI c'est à dire « la personne qui a été  forgée »,  qui a acquis la maîtrise technique du style en même temps que les qualités morales attendues à ce stade de la connaissance.

Cette nomination m'inspire quatre sentiments forts :

D'abord que cette réussite est le fruit de la persévérance dans la pratique et de la détermination à poursuivre dans la voie que l'on a choisi. En avril 1969 vous avez choisi la voie de l'Aïkido en créant avec Jacques NOURY la section au Judo-Club. Peut-être en hommage à UESHIBA Morihei qui disparaissait le 26 avril de cette année-là. Depuis 40 ans vous avez dirigé cette section et par de multiples stages avec des experts dont la Présidente de Ligue Irène LECOCQ et le délégué technique fédéral Pascal DURCHON cet aprèsmidi, vous avez perfectionné votre pratique, vous avez « forgé » votre technique jusqu'à mériter cet échelon supérieur.

Ensuite que cette réussite est la reconnaissance de votre compétence de directeur technique et d’enseignant et de la continuité dans le temps de la section que vous animez toujours.     
La permanence d'une équipe et le travail collectif ont favorisé votre propre ascension.

Puis que cette réussite est un honneur pour notre association et pour son organisation.   
Enfin  que cet honneur est à partager avec la municipalité de Périgueux . Précisément depuis le 6 février 1969 elle est un partenaire privilégié, attentive à nos besoins et à notre développement. Elle a créé pour nous ce dojo confortable et agréable, lieu de pratique idéal pour la progression de nos adhérents et de nos enseignants.  

Alors il me reste à vous souhaiter, cher Alain, de poursuivre votre recherche dans la « Voie de la paix » ou la « Voie de l'harmonie avec l'énergie universelle » définition que donnait de l'Aïkido son créateur, de poursuivre aussi la formation des anciens et nouveaux pratiquants encouragé par ce titre qui renforce votre autorité technique et morale.  
Il me reste, en tant que Président successeur, beaucoup de chemin à parcourir pour égaler vos 26 ans de présidence et votre grade qui vous confère un état de sagesse ou de Bouddha mais comme le disait encore le Maître UESHIBA « le seul adversaire à vaincre c'est soi-même ».  

 

Lettre de remerciement d'Alain à la FFAAA, à l'occasion de l'attribution du 5ème Dan :

 

Mesdames, Messieurs

Suite à l’attribution de mon 5e Dan, je tiens à remercier, tout d’abord, l’ensemble des membres du Bureau Fédéral, et de la Commission Spécialisée des Dan et Grades équivalents, qui m’a jugé digne de cette haute distinction.


Je profite de l’occasion pour exprimer, ici, ma reconnaissance et ma gratitude envers tous ceux, Maitres et Personnalités diverses, qui ont accompagné mon parcours, et ont su me transmettre leur enthousiasme, et un peu de leur Savoir.
 

Je pense, bien sûr, avant tout, à ceux qui ont guidé mes premiers pas en Aïkido : Me Christel de Limoges, Me Nakazano, Me Tamura, et, plus tard, Mes Ch. Tissier et F. Noel.


Je pense, aussi, à certains grands Experts japonais rencontrés au hasard de nos stages fédéraux, et qui m’ont particulièrement marqué : Me Yamaguchi, Me Endo, Me Saotome, Me Ueshiba….

Un grand merci, également, à tous ceux qui se sont succédés, et dévoués pour dispenser, au niveau de notre Région, un Aïkido de haut niveau technique : J. Cl. Tavernier, J. Ph. Daney, et, aujourdhui, Ph. Leon, A. Guillabert, A. Verdier….


Merci à notre Présidente de Ligue, Irène Lecoq, pour sa gestion efficace de la Région, et pour l’élan qu’elle a su impulser à l’Ecole des cadres d’Aquitaine.


Merci à P. Durchon, membre du Collège Technique, qui nous fait l’honneur, depuis quelques années, de venir nous porter la bonne parole à Périgueux.


Merci à tous les dirigeants et techniciens des clubs de Dordogne avec lesquels nous entretenons des rapports de franche amitié, et qui contribuent, par leur engagement, à faire le succès de nos « rencontres interclubs ».


Merci à tous ceux qui, depuis plus de 30 ans, ont été à mes côtés, pour assurer le bon fonctionnement et la pérennité de notre section Aïkido.


Merci à mes amis judokas du Judo club de Périgueux, à son regretté Fondateur M. Balabeau, à son Président actuel, Cl. Soula, et à son Directeur technique, P. Gilles ; ils nous ont ouvert, toutes grandes, les portes du Dojo, et ont, ainsi, contribué largement au développement de notre section.


Merci, enfin, à tous les pratiquants anonymes, rencontrés au hasard des tatamis, qui nous ont fait partager, chacun, un peu de leur expérience.

J’ai, aussi, une pensée pour quelques amis trop tôt disparus : J. Noury, qui, en 1969, fut à l’origine, avec moi-même, de notre section Aïkido ; J.M. Merit, Directeur technique de la Ligue Charente Poitou qui, à une certaine époque, s’était beaucoup investi en Dordogne ; également G. Bonnefond, avec qui j’ai eu le privilège de partager, un temps, entre 1973 et 1977, l’aventure de l’A.C.F.A.d’abord en région Aquitaine, puis à l’échelon National.

En ce qui me concerne, je porterai, désormais, avec plaisir, ce grade que vous avez jugé bon de m’attribuer.
L’Aïkido m’a accompagné une bonne partie de ma vie, et m’a donné beaucoup de satisfactions ; j’espère, en retour, et en toute modestie, avoir contribué à en diffuser la Pratique et les Valeurs autour de moi.

Je vous prie de croire, Mesdames / Messieurs, à l’assurance de mes dévoués sentiments.

A. Kervella

alain-kervella-5eme-dan.jpg